Plan du site  
français  English
pixel

Blog du campus SUPINFO Rennes

To be geek… Le vif du sujet

Publié le 20 juillet 2016 dans Témoignages

La semaine dernière, nous avons fait un petit tour d’horizon des références geeks sur notre Campus SUPINFO à Rennes. Pas mal de choses à digérer et pourtant, nos geeks sont loin d’avoir livré tous leurs secrets. Nous nous sommes donc employés à passer aux choses sérieuses, aux vraies questions, celles qui nous taraudent tous. Après un travail d’investigation intense, nous avons réussi à approcher le mystère d’un peu plus près. Vous allez voir, tout cela est PASSIONNANT.

geek is the new chic_SUPINFO Rennes

 

Tout d’abord, il semblait essentiel d’approfondir un premier point : que signifie exactement appartenir à la communauté geek ?

Matthis a tenu à nous éclairer en communiquant son ressenti avec un grand souci de rectitude.

« Ce n’est pas la communauté, c’est un ensemble de communautés. Chacun se reconnait dans des communautés différentes. Il y a des points communs : les nouvelles technologies et un ensemble de cultures assez populaires autour des univers fantastiques et des univers de jeux. Mais on gravite autour de plein de petits univers différents. On se retrouve et on en discute, on aime faire des débats sans fin pour défendre nos univers. On se trouve facilement entre fans sur différents sites Internet. Quand on aime un superhéros, une série, un jeu, on aime bien avoir des petits objets qui les concernent, comme des figurines ou des t-shirts, on est très consommateurs de produits dérivés. On est fiers de montrer ce qu’on aime ! »

 

Bien que nos geeks puissent attacher beaucoup de sérieux à leur « statut », ils savent aussi rigoler. Enfin, à leur manière. La preuve en images.

Matthis a gagné une 3DS avec son armure de disquettes lors du week-end d’intégration de SUPINFO de 2012

Matthis a gagné une 3DS avec son armure de disquettes lors du week-end d’intégration de SUPINFO de 2012

La tirelire « chat voleur de pièces » de Kiran

Kiran raffole de sa tirelire « chat voleur de pièces »

Le tapis de souris de Florent (Tic)

Florent (Tic) mesure sa chance de posséder un tel tapis de souris

 

De toute évidence, nos geeks ont de l’humour. Creusons un peu…

… avec cette blague de haut vol proposée par Florent (Tic). Jugez par vous-même.

« Un jour, Chuck Norris a perdu son alliance. Depuis c’est le bordel dans les terres du milieu… »

Ah oui, quand même !

 

Alors, gagne-t-on à les fréquenter ?

Il y a du pour et du contre. Et puis c’est du cas par cas bien sûr. C’est comme avec tout le monde, quoi. Il y a par exemple des geeks très souples et d’autres qui le sont beaucoup moins (cet exemple est absolument pris au hasard). Ce que l’on peut – peut-être – juste ajouter, c’est que les clichés sur les geeks repoussoirs ne sont plus ce qu’ils étaient. Dans certains milieux hype, force est de constater que côtoyer – voire imiter – des geeks est devenu le summum du fashion. Et puis, branché ou pas, le côté « je maîtrise avec flegme tant de choses si obscures, étranges ou compliquées », ça peut avoir un certain attrait. Si, si, ça peut.

 

Et que peut-on dire des geekettes alors ?

Eh bien nous en avons une à SUPINFO Rennes et pas des moindres. Guild Master de plusieurs jeux vidéo, Mélina témoigne.

« En tant que geekette gameuse, depuis très jeune j’ai pu assister à l’évolution des femmes dans le milieu du jeu vidéo et plus particulièrement de l’e-sport. Elles sont toujours en minorité à l’heure actuelle, mais la tendance est à la hausse ces dernières années. Le fait qu’une femme s’intéresse et connaisse le langage de certaines communautés attire la curiosité. Certaines geekettes voient en leur statut de femme un moyen d’attirer l’attention sur des streams par exemple, afin d’augmenter leur audience. Les viewers ne sont pas forcément là pour regarder le niveau de la joueuse mais plus pour le plaisir des yeux, même si d’autres sont bien là pour la compétition ou le plaisir de jouer. Je fais partie de celles qui jouent pour le coté compétitif. Dans l’e-sport, les équipes mixtes sont encore assez rares, les équipes professionnelles sont composées entièrement d’hommes. Il existe quelques équipes féminines sur Counter stryke GO par exemple. Très peu de femmes sont connues pour leurs compétences, parmi elles Kayane, une joueuse de jeux de combat qui a gagné de grosses compétitions comme le Xbox One tour ou le World Game Cup. Pour ma part, je m’investis également dans plusieurs jeux, ou j’ai pu atteindre un niveau correct et je suis également Guild Master d’une équipe sur World of Warcraft qui a pu atteindre le top 100 français en 2013. »

 

Pour finir, allez, on tente de leur faire avouer (par la torture) leurs petits travers inavouables !

  • Mélina : « Je pose une semaine de congé à la sortie d’un nouveau jeu. »
  • Matthis : « Je peux me coucher à 20h et programmer mon réveil à minuit pour acheter un jeu en ligne dès sa sortie. »
  • Florent (Tac) : « J’ai participé à une lan pendant 48h d’affilée. »
  • Florent (Tic) : « J’ai porté un uniforme scolaire japonais tiré du manga Vampire Knights durant la Japan Expo. » ; « J’ai également une semaine full geek à mon actif : avec sept camarades, on s’est relayés pour jouer jours et nuits. »

C’est bien ce qu’on disait, ils sont fous ces geeks ;). Et encore, on a dû censurer le meilleur… Enfin, le pire !

 

Il nous reste à remercier chaleureusement nos V.I.Geeks pour le sérieux de leur participation.

 

Sophie Bouet

Rencontrez SUPINFO Rennes

Rencontrez-nous à l'occasion des Journées Portes-Ouvertes (JPO) organisées dans l'ensemble des campus SUPINFO en France et dans le monde.

Rencontrez SUPINFO Rennes

Contactez SUPINFO Rennes

Vous avez besoin d'informations complémentaires sur l'établissement ? Vous désirez parler à une conseillère d'orientation ou obtenir une adresse régionale ?

Contactez SUPINFO Rennes
A propos de SUPINFO | Contacts & adresses | Conditions d'utilisation & Copyright | Respect de la vie privée
Logo de la société Cisco, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société IBM, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sun-Oracle, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Apple, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Sybase, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Novell, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Intel, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Accenture, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société SAP, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Prometric, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo de la société Toeic, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management Logo du IT Academy Program par Microsoft, partenaire pédagogique de SUPINFO, la Grande École de l'informatique, du numérique et du management

SUPINFO International University
Ecole d'Informatique - IT School
École Supérieure d'Informatique de Paris, leader en France
La Grande Ecole de l'informatique, du numérique et du management
Fondée en 1965, reconnue par l'État. Titre Bac+5 certifié au niveau I.
SUPINFO International University is globally operated by EDUCINVEST Belgium - Avenue Louise, 534 - 1050 Brussels